Octobre rose

J’ai hesité à commencer ce blog par un article sur le cancer…  parce que je sors justement des traitements lourds de cette affection et que je ne voulais pas qu’on puisse penser que ce blog ne tournerait qu’autour de cette expérience, bien que très percutante il faut bien le dire et de plus en plus commune..

Mais « octobre rose » se termine et cela méritait largement ce regard et ce partage…

Car cette année, il a amené en plus une révolution: les amazones sont apparues dans la lumière! L’Art et l’Image en particulier les y ont ramenées.

Les photographes n’hésitent plus à les exposer, à les célébrer, à New-York ou ailleurs.   Des documentaires sont diffusés dans les salles, libérant la parole lors des débats qui suivent les projections.   L’Art a donc bien enfin décidé  de sortir les amazones du silence; silence dans lequel ces femmes ont été plongées des décennies durant, ajoutant une sorte de honte à cette mutilation  infligée par le cancer et qu’il fallait cacher pour ne pas déranger.

On peut sourire en songeant que des siècles durant  il fallut ‘cacher ce sein’ qu’on ne pouvait voir; et que dans les dernières décennies, où tout se découvrait à l’excès, le sein absent fut, lui,  la violence à cacher à tous prix; pour ne pas éveiller le malaise chez l’alter bien portant, le ménager, ne pas entacher la recherche -obsessionnelle parfois- d’un corps « parfait » et éternellement jeune si possible…

Les journalistes, dans la presse écrite, à la télévision, ont aussi  fait le pari de donner la parole aux femmes qui avaient choisi de ne pas tenter une reconstruction chirurgicale, montrant qu’il était possible de vivre ainsi toujours femme et épanouie…

Travail colossal permis par ces images… Cette assurance que oui… c’est possible, que les femmes opérées ont le droit de choisir, que personne ne peut leur imposer une “reconstruction” si intimement elles décident qu’elles n’en ont  pas besoin, si elles préfèrent attendre et réexaminer plus tard ce choix…

C’est le message qu’on ne devient pas moche, indésirable, rejetable… à cause d’un sein perdu pour sauver sa vie… Car ces images et ces textes disent: “regardez nous… nous restons qui nous sommes”… En plus fortes surement…

 

Chargement ... Chargement ...

http://www.thescarproject.org/exhibition.html

http://www.lesamazones.fr/index.php
http://catherinecerisey.wordpress.com/2010/10/18/octobre-rose-2010-des-expositions-qui-celebrent-la-femme-et-ses-seins-tour-de-france/
http://www.forumdesimages.fr/fdi/Rendez-vous/Nos-Collections-sur-grand-ecran/Le-Corps-amazone
http://cancerdusein.blog.lemonde.fr/2010/10/14/se-reconstruire-avec-ou-sans-reconstruction/

0 commentaire à “Octobre rose”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



saisons nocturnes poésie noire |
jardinsdesapho |
as1960 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gare-au-loup.net
| recueil de citations, d'ext...
| les enquêtes de l'inspecteu...